Les étudiants racontent

AMID :
Nouvelles émotions expérimentées, je me suis départi de mon moi quotidien. J’ai appris à improviser et à vivre en troupe. Deux grands points pour moi ont marqué ce stage, le corps par le mouvement montre les émotions profondes, l’importance de la répétition quotidienne. Troisième stage avec Dominique. Je sens chaque fois que je suis en progrès et efficace, malgré l’intensité et la fatigue, je reste très énergétique. J’attends le prochain stage avec impatience.

ALI REZA :
It was a very great experience for me to know what is mask and what i feel when i wear mask and acting.Before this course i haven’t any idea about it and now i have a lotof knowledge about it.
Two techniques:look animal (behavior in different conditions for example how they eat,how they ear,how they’re afraid of something..).and match theses acts with human acts because its help to be more interesting on the stage. Don’t think about your body movement and let it free,its help to be more acceptable for audience.
I find out Dominique is a professional teacher,who cares about students practice, and its important for her that students do correct their rehearsal.All things in class was amazing for me. Thank you so much.

ANAHITA :
I loved this workshop it was my forth workshop with you and I loved it.Every single workshop I had with you I could feel the progress that I made. This neutral mask 2 helped my self-confidence and my presence/…/ Because of the breathing exercises I could completely relax my body and by my chest I could really feel the light coming out the center of my chest and it really helped me be present at the moment.

AMID :
The specific I discover in my body : the gesture and situation of body can be really impressive and produce real feeling just like thoses that we have seen in real life.
Two techniques that I learned in this workshop, intention of the breathing and the manner of acting animals.

NONNA :
To be honest when the workshop started I’d a lot of difficulties with concentration, anxiety and…but during the class I learned how to find myself, control my mind and my feelings. Two techniques I’ve discovered, first of all finding myself and my body feel all of my emotions and then pay attention to the details.

SEPIDEH :
The thing I find out about myself is to be simple and it’s not necessary to be pushy about practice and to show characters.

AREFEH :
What I discover in this workshop about myself is to accept my powers. I always fear from unknowns. But here I understood I have to trust my mental images about animals and also my instinct .It is really important to act instead of thinking. Going to the scene was a big challenfe for me to go and not to be afraid. I really like this workshop because it teaches me a lot.

PARASTOO :
This workshop was the hardest from the others I had with you but it was so much helpful, When a character is near to for example dog,doing and being aware of some little things like moving head instead of eyes ,makes playing more special…

ORANOUS :
I’ve learnt how to make myself free, I ‘ve become more brave, active. Some elements like water, fire, air and being an animal helped me a lot. I really love all classes which I’ve had with Dominique. She’s amazing, i understand her and what she wants.

FARNAZ :
Ce que j’ai appris de plus important dans ce stage c’est de pouvoir bouger mes membres séparément les uns des autres.

1. Qu’avez-vous découvert de vous dans ce stage ?
2. Quelques mots sur l’expérience de plateau avec les étudiants iraniens.

JACQUES :
1. Ma taille et ma résistance aux chutes m’ont amené à une grande liberté corporelle dont je veux poursuivre l’exploration.
2. C’est une expérience incroyable de rire et faire rire sans paroles avec des personnes de culture différente.
J’aime leur énergie et leur sourire.

YEKTA :
1. I learnt how to divide my weight and how to really focus on myself. During the children ‘s games I learnt to listen and feel
the pulses that my partner gave me. During the improvisations I learnt how to put my creativity to use and not give too much of it.
2. Personally i think this type of workshop is much better than the iranians only ones .Since you get to see what goes on in the other cultures and the people’s mind. Therefore you will have more ideas. At least their presence gave me more subjects and ideas and it was something I truly appreciate forever.

SEPIDEH :
1. I faced to my fears.
2. That was incredible and I was happy to play with some people with different language and culture and it’s a very great experience to see other people laughs at what jokes you did.

AFRA :
1.I discover how to be flexible with my body and my mind.
2. It was well,I love them.

PARASTOO :
1. I’m growing up!
2. The best of the workshop was the presence of the French students. In these seven days I felt that theater has become our common language.

AURELIE :
1. L’équilibre, le centre de gravité. J’ai découvert que mon imaginaire était plus puissant que je ne le croyais, que je pourrai à l’avenir repousser mes limites plus loin encore. J’ai surtout découvert à quel point j’aimais le clown .C’était quelque chose qui me faisait peur car c’était un territoire inconnu pour moi mais je sais aujourd’hui que j’aime mon clown et tous les autres clowns.
2. La rencontre franco-iranienne a été riche car les iraniens sont extrêmement bienveillants et gentils. J’ai été enrichie de leur sourire, de leur cordialité , de leur générosité. Et dans le jeu leur générosité était très visible. Ils donnent beaucoup. Ils sont audacieux et créatifs, dans le sens où ce pays n’est pas vraiment dans l’expression de l’audace.

SUDE :
1. I discovered in my body many things that I should relax .
And I discovered in my mind and my body that I can create a lot of funny things.
2. Working and playing with French students in this stage was very “sympa” and funny. I learnt we can do best and do playing with different countries, different cultures and languages just we should hear together.

AVA :
1. I found out that now I’m less scared of being a clown and I love being on the stage, but sometimes I’m less free at my activity and my mind controls me.
2. To work with people of another country is always a great idea and I really liked the French students in this course. I think it should be continue. This time was really better than last year.

NIKI :
1. I realized that I have some behavior that I can use on the stage and I didn’t use them before and my own personality consists of the personality I should play on the stage.
2. Like last experience this was very good too. To play with another guy , from another country, from another culture was very wonderful and special.Separate from that, the moments we spent out was a good experience too.

JULIETTE :
1. J’ai découvert mon corps, plus profondément et j’ai appréhendé ses capacités et ses limites. J’ai essayé de canaliser et limiter mes mimiques faciales et mes gestes, et découvert que la simplicité et la fragilité pouvaient engendrer du plaisir et des sensations de bien-être.
2. La bienveillance des iraniens était tellement forte qu’elle m’a portée. La curiosité mutuelle était très stimulante. L’envie de partager et se dévoiler (nos différences, nos forces, et faiblesses respectives) nous a tous tirés ver le haut.

NEDA :
1. I can be more focused and calm, how using the body working on the voice… and there are so many things that I don’t know the correct name for them.
2. It seems to me that contact with the Franch students was a tremendous experience, and it helped me a lot, and the class
was more serious and at the same time fascinating.

ORANOUS :
Maybe some people say come on…it was just four days and you can’t learn love or even get used to somebody but my answer is : for days ago I met someone who taught me how to feel love,peace,joy and freedom.
I don’t know who she exactly is ,how she lives or thinks but the only thing that describes her is she is amazing.
I never forget you .I just can tell you I “owe” you.

NONA :
It was a great experience being in your class,you gave us precious advices, coments…I never forget the things that I feel in your class, not only learn them, but also live with them. I bring home pleasure, excitement, experience and love.

SABA :
This workshop was amazing. I did a lot of stuff I never taught could do before. I learned how to express my feelings and emotions naturally and I really enjoyed it. I learned how to feel every inch of my body.
I can safty tell you I will never forget them and I will use them for every single performance in my life. Thank you for being so calm and caring and for teaching me a very important
.

« Ce que j’ai découvert de moi :
Le courage de monter seule sur scène-la confiance-la joie-je peux tout faire si je veux et si j’essaie. Il n’y a rien d’impossible dans le monde et au théâtre-ce n’est pas difficile « d’être une princesse »et je suis ce que je suis-je crois en moi-je peux être un bon exemple-jouer avec plaisir et dans la joie-avoir du courage- j’ai découvert comment jouer et sentir sans peur- j’ai découvert comment être moi-même, jouer et progresser-être une autre personne dans la fantaisie.

Les techniques que j’ai découvertes dans ce stage :
Le point fixe-respirer en conscience-regarder le public-créer une relation avec le public-ne pas trop bouger-être une autre personne-construire son attention-décomposer une action-faire une chose à la fois-articuler- regarder sa partenaire-comment contrôler ma nervosité-regarder le public quand je joue-regarder le public et attendre qu’il soit à l’écoute pour créer la relation avec lui.

Les difficultés que j’ai rencontrées :
Au début je ne pouvais pas parler devant les autres-dire des gros mots pour s’amuser est très difficile pour moi- respirer « en conscience » et regarder ma partenaire dans les yeux-dire des gros mots me rendait nerveuse car c’était la première fois que je les disais devant un public mais après j’ai trouvé ca drôle- j’ai eu peur car c’est la première que je fais du théâtre-jouer simplement.

Je donne trois mots qui caractérisent le stage :
Plaisir- c’était génial-gentille professeure, très bon temps, joyeuse classe- relaxant, drôle, un peu ennuyeux- nouveau, drôle, incroyable-je suis très contente, j’ai aimé la classe, merci beaucoup, la relaxation-intéressant, monde nouveau, sûr-nouvelle expérience, surprenant, intéressant- énergie, joie, jouer- le plaisir, nous sommes libres dans ce stage, rencontrer ses émotions et les accepter- jouer, technique, plaisir- joie, plaisir, avoir du « fun »-amour, talent- c’était génial ,très joyeux. »

Ce que j’ai découvert de moi :
J’ai trouvé confiance en moi-assurance-croire en moi-ma confiance a grandi-confiance en moi et exprimer mes sentiments-ne pas être timide-concentration et ne pas être timide- j’ai découvert comment je pouvais être heureuse dans la vie et sur scène, je peux faire ce que je veux, j’ai plein de choses en moi, je ne savais pas qu’elles existaient. Je peux utiliser mes sentiments pour avoir une vie meilleure- j’apprends à contrôler mes sentiments, j’ai découvert le calme en moi et je peux l’utiliser selon les circonstances-liberté et confiance-je suis plus à l’aise avec mon corps.

Les techniques que j’ai découvertes dans ce stage :
Tomber et me relever-regarder le public dans les yeux et m’adresser à lui-ne pas trop bouger-bien placer mes pieds parallèles dans le sol-point fixe-laisser libre les fantômes qui sont en moi quand je danse-danser avec ma partenaire-comment me concentrer-la chose la plus importante que j’ai apprise c’est de danser si je veux avoir de l’énergie et de la joie-la respiration profonde, mon poids dans mes jambes, me sentir plus libre quand je danse-rester calme dans les situations difficiles-accepter des réactions intimes, se concentrer-regarder le public sans peur.

Les difficultés que j’ai rencontrées :
J’ai peur de me présenter seule-parler au public n’est pas aussi facile que je l’avais imaginé-au début j’avais des problèmes pour respirer mais c’est beaucoup mieux maintenant- j’ai des difficultés à fermer mes yeux et respirer profondément-quand nous devons danser-avant le stage j’avais peur mais maintenant je sens que je peux communiquer plus aisément-quand nous écoutons la musique dans la relaxation j’ai un sentiment bizarre qui me fait pleurer, alors je respire profondément et j’utilise ce sentiment pour me relaxer- j’ai peur quand je regarde quelqu’un dans les yeux-se concentrer sur la partie que je dois bouger dans la danse est dur.

Je donne trois mots qui caractérisent le stage :
La joie, l’attention, la connaissance-nouvelle expérience, bon pour le corps, excitation -éducatif, excitant, revenir à la maison si heureuse – calme, excitation, éducation française-des techniques uniques, plein de plaisir-être détendu, apprendre la confiance en soi-un lieu où se détendre, un lieu où avoir du plaisir, un lieu où apprendre des choses utiles au quotidien-extraordinaire, l’art de vivre, utile- génial, calme, apprendre à être libre-apprendre à être soi-même-apprendre la confiance en soi-attention, confiance en soi, liberté-un lieu où s’aimer, un lieu où se connaître, un lieu où faire grandir la confiance ».

SOUDE :
Je vous salue .Je suis très contente d’avoir participé au stage de clown organisé par Fanoos et Point Fixe. Un point important pour moi dans ce stage a été de laisser voir un peu de ma personnalité profonde et d’avoir goûté à un jeu « libre », de pouvoir tout essayer…

AVA :
Le stage de clown est différent de ce que je pensais. J’ai appris beaucoup de nouvelles choses que je n’imaginais même pas, des choses qui dépassent le cadre de l’apprentissage du jeu clownesque, notamment mieux me connaître. C’est très difficile de faire le clown mais très intéressant.

ARASH :
Ce que j’ai trouvé intéressant dans ce stage c’est de pouvoir laisser venir des choses intimes dans mon jeu .Nous pouvons trouver sur internet une méthode pour faire le clown mais pas ca. Et cela a une grande valeur.

BAHAR :
Je suis contente que soient organisés de tels stages dans la cadre de Fanoos.C’est un lieu où les programmes proposés aux étudiants en art dramatique et aux comédiens sont pertinents. Il existe une simplicité dans les relations professeurs/étudiants. Nous avons tout ce dont nous avons besoin, nous sommes heureux ensemble.
Dans ce contexte nous pouvons librement rechercher, essayer, travailler en confiance.
Je suis très contente de gagner peu à peu la liberté nécessaire à l’épanouissement de mon métier d’acteur et mieux me connaître.

AREFE :
Selon moi le problème dans ce pays c’est que nous n’avons pas de vraie formation d’acteurs.
Le jeu comique n’existe pas. Il y a aucun apprentissage de clown, c’est pourquoi je me suis inscrite au stage clown donné par Dominique. Ce type de stage n’existe nulle part ailleurs. Neda Sharohki , Directrice de Fanoos nous a offert l’opportunité d’y participer et d’apprendre ainsi à faire rire les autres.

REZA :
Quand nous nous sommes inscrits avec mes amis au stage de clown de Dominique organisé par Fanous, nous voulions faire des choses bêtes, stupides. Mais en fait ,nous avons appris autre chose, à nous présenter sur scène avec notre Beauté et raconter une histoire du point de vue du clown.

RANA :
Dans les autres pays il y a des gens qui savent des choses que nous ignorons et en Iran il y a des choses que nous connaissons et qu’ils ignorent. C’est à travers le type d’échanges dont nous bénéficions à Fanous avec Point Fixe que nous nous connaîtrons mutuellement et c’est très bon  pour tous !

BAHARE :
Bonjour je m’appelle Baharé, une des étudiantes du stage de clown donné par Dominique.
Ce que je peux dire c’est qu’il n’y a pas de classe comme celle-ci en Iran. C’est une très belle classe avec un très bon professeur. Dans les autres stages on apprend presque rien et en plus c’est très cher ! Mais dans celui-ci j’ai beaucoup appris dans des conditions optimales !

PARASTOU :
J’ai connu le clown avec des clichés mais pour avoir suivi deux stages de clown donnés par Dominique je comprends ce qu’est un clown : il y a des techniques pour aider à jouer mais il y a surtout une façon de jouer avec des choses de notre intimité, trouver notre clown et le faire grandir. Ce sont des techniques différentes de celles de l’acteur.
Le clown est un enfant qui parfois fait des bêtises, parfois est sage : c’est un vrai enfant

ARASH :
Le regard, le silence, les réactions, c’est ca qui fait un clown alors que je pensais qu’il devait gesticuler et agir dans le mouvement permanent…Nous avons appris à être intéressant et non ridicule.

MASA :
Je voulais apprendre les techniques de l’actorat et j’ai toujours pensé que l’acteur pouvait s’exprimer avec le corps mais je ne savais pas comment. Mon corps est très raide et dur. J’ai eu envie de l’assouplir et le former : au lieu de parler avec les expressions du visage savoir transférer ce que je voulais exprimer avec mon corps.
Quand j’ai chaussé le masque j’ai eu ce sentiment et j’ai compris que le corps était plus juste que les expressions du visage pour exprimer les choses.
Je suis très heureuse d’avoir eu cette occasion de participer à ce stage organisé par l’institut Fanous surtout avec Dominique, très accueillante, très souriante, une très bonne enseignante… tout ca, sans exagération ! Elle est une des rares personnes que j’ai vues, aussi gaie, aussi énergique et qui enseigne avec une très belle méthode. Parce qu’elle enseigne avec les jeux et on se souvient bien des jeux .Je suis très contente que l’institut Fanous ait organisé ce stage et je remercie Neda et Morteza.

NIKKI :
Bonjour !Je remercie tous ceux qui ont organisé ce stage de masque neutre, Madame Dominique, Madame Neda, Monsieur Youneszadé. Je suis très contente d’être dans cette classe surtout avec cette enseignante car elle est très patiente et calme .Elle a essayé de tout dire pendant une période de six jours qui est une période courte. Et il faut beaucoup essayer pour tout apprendre. J’ai beaucoup changé tout au long de ces six jours. Je crois que tout était bien.

ROSE :
J’ai fait la connaissance de quelques personnes dans cet institut qui avaient déjà travaillé avec Neda, la directrice de l’institut Fanous, alors que moi non. Le nom du stage est très expressif, le Masque neutre .On couvre les traits du visage d’un masque pour laisser la place au corps de s’exprimer. Cela veut dire que le corps peut mieux exprimer que le visage et c’est ce que nous avons appris dans cette classe. Par exemple le corps d’un enfant est différent d’un corps d’un vieillard et tout acteur doit faire attention à cette règle.
Dominique nous a beaucoup aidés dans ce domaine surtout parce qu’elle avait un programme avec des catégories bien claires. Elle nous a enseigné les quatre éléments, le feu, la terre, l’eau, l’air pour y trouver les dynamiques dans notre corps qui nous permettent de construire les personnages : par exemple l’acteur peut utiliser tout à la fois un peu de feu et un peu de vent pour créer certains aspects d’un personnage.

SOORENA :
Le stage du masque neutre, si je vous donne les points positifs, s’est déroulé dans une bonne atmosphère, nous sommes devenus de bons amis. Deuxièmement la classe était gaie avec une ambiance aimable, beaucoup de plaisir et de rire qui ,ensemble, font que nous participons au cours avec une belle énergie. Outre que ca il y a les très bons enseignements du matin qui font que nous avons pu préparer notre corps en vue de jouer l’après-midi.Ca c’est très positif.
Une chose que j’ai apprise et qui était très intéressante pour moi est l’influence de la respiration sur la qualité du mouvement, du geste, de l’action et l’effet du corps sur la voix et l’expression orale. Cet ensemble nous libère de l’artificialité du jeu de l’acteur sur scène. Le vrai jeu nous atteint avec une bonne respiration et un bon corps. Je remercie Dominique pour le stage qu’elle a organisé à Téhéran ,il m’a été très utile et je remercie Fanous et son équipe, Neda, Morteza, les deux directeurs artistiques, Hamid,l’interprète et Kaveh, le musicien.